Accueil

La Faculté

Formation

Bibliothèque

Recherches scientifiques

Internat

Résidanat

EOM

CEC

Vie estudiantine

PAQ

Historique

Ville de Monastir

La ville de Monastir est située au Centre Est de la Tunisie, à 165 km au sud de Tunis. Ville côtière, elle se caractérise essentiellement par ses activités touristiques, industrielles et universitaires. Dès les années 70, dans le cadre d''une politique de décentralisation, les premiers établissements d''enseignement supérieur ont vu le jour, ce fut le cas des Facultés de Médecine Dentaire et de Pharmacie qui ont ouvert leurs portes en novembre 1975.

Actuellement, la ville de Monastir compte dix établissements d''enseignement supérieur drainant quelque 17000 étudiants. L''histoire retiendra que cette ville a engendré l''une des plus illustres figures de l''histoire de la Tunisie, Habib Bourguiba, artisan de l''indépendance et fondateur de la Tunisie moderne.

L''infrastructure universitaire compte huit foyers, publics et un centre culturel. L''étudiant peut trouver, dans la ville de Monastir, un cadre de vie d''étudiant idéal.
Petite dans ses dimensions, la ville offre un cadre agréable larges avenues et grandes places où la circulation est aisée, aussi bien pour le piéton que pour l''automobiliste. 
La communication est facile car, outre la gare routière et les stations de taxis desservant aussi bien les environs que le reste du pays, la ville de Monastir est aussi dotée d''une gare ferroviaire à destination régionale et nationale ainsi que d''un aéroport international.

 Hitorique de la Faculté

Lorsque la faculté de médecine dentaire de Monastir a ouvert ses portes, en novembre 1975, sa direction a été confiée à feu le Professeur Mahmoud Yaâcoub, qui avait également la charge de la faculté de pharmacie.

Doyen de deux facultés, le Professeur M. Yaâcoub avait pour mission de tout créer, car rien n''existait à ce moment, ni locaux, ni enseignants, ni programme d''enseignement.

Grâce à la collaboration et au dévouement de Monsieur Mohamed Hachemi Maâroufi, premier secrétaire général de deux facultés, et du Docteur Noôman Chelbi d''abord et des Docteurs Abdelhamid Belkhoja et Tarek Ben M''barek par la suite, en tant que Directeurs des études, la faculté a commencé à prendre forme et les enseignements ont pu commencer grâce à la coopération de la Faculté de chirurgie dentaire de Marseille, dirigée à l''époque par le feu le Professeur R. Sangiuolo, de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Paris VII, dont le Professeur Albert jeanmonod était le fer de lance, et la Faculté de Chirurgie Dentaire de Bordeaux, représentée alors par les Professeurs Lacazedieu et Darquet, sans oublier le dévouement et l''entrain affichés par le Professeur Marie Thérèse Siaux,venue d''Alger pour s''occuper de l''enseignement de la médecine et Chirurgie buccales.

L''enseignement se faisait par des missions comprenant des équipes de 4 à 6 enseignants qui arrivaient de l''une des facultés ci-dessus citée. Durant une semaine, ils assuraient cours, travaux pratiques et travaux dirigés. Ces missions se succédaient tout au long de l''année universitaire.

Quelques médecins dentistes tunisiens, fraîchement diplômés pour la plupart, ont pris part à cette aventure. Au contact de leurs éminents aînés français, ils ont pu parfaire leurs connaissances et leurs compétences. Quelques uns exerçaient à plein temps, les autres à temps partiel et conciliaient tant bien que mal entre leurs cabinets d''exercice privé et l''enseignement à la faculté. Ils avaient surtout pour mission d''assurer le suivi des travaux pratiques et de l''encadrement clinique, coordonné alors par le docteur L. Jaziri.

Parmi ces pionniers, il convient de citer les Docteurs Moncef Hamdène, Féthi Mahjoub (de Monastir), Kamel Essayem, Ridha Chéniti (de Sousse), Féthi baccouche ( de Bizerte), Sadok lakhoua ( de Tunis), qui ont assuré l''enseignement à titre de vacataires jusqu''à l''autosuffisance.

Tandis que les docteurs Abdelaziz Kennou, Mongi Mahjoub, Abdellatif Abid, Khaled Bouraoui, Mongi Beïzig, Mohamed sémir belkhir, suivis par les Docteurs Chédly Baccouche puis Hachemi Bouslama, se sont engagés dans la carrière hospitalo-universitaire en se présentant aux concours d''assistanat dont le premier a été ouvert en 1981. Ce sont les pionniers, avec qui la faculté a pu prendre de l''avant.

La première promotion de la faculté ne comptait que 46 étudiants inscrits. Aujourd''hui, 240 étudiants sont inscrits en première année médecine dentaire et la faculté compte plus de 1200 étudiants.

La direction de la faculté a d''abord été assurée par des doyens pharmaciens, à savoir feu Professeur Mahmoud Yaâcoub puis le Professeur Moncef Jeddi et ce jusqu''en 1990.